Jan 04

Biographie de jeanne Gautier, jeune passionnée de GPS et par l’informatique

1. Les débuts de Jeanne
Qui a dit que les filles ne font pas de la science ? Déjà à l’école primaire, Jeanne était un fan et une fière pratiquante des mathématiques pures et de la physique. C’étaient ses matières préférées. Pour noël, contrairement aux autres enfants de son âge qui adoraient les poupées, Jeanne préférait les jouets électroniques pouvant lui permettre d’apprendre. Elle démontait tout ce qui lui tombait sous la main et essayait de les monter à nouveau. Elle passait également des heures sur internet, enfermée dans sa chambre. De nature curieuse et voulant toujours comprendre les choses, elle fut attirée par le côté invisible des sciences de télécommunications, par la propagation des ondes, et par les transmissions hertziennes. A l’âge de 15 ans, elle a eu son baccalauréat en génie informatique à l’école polytechnique. Courtisée de toute part par les entreprises spécialisées dans le domaine, elle s’est alors mise avec une compagnie spécialisée dans les équipements de test de télé communications à l’âge de 16 ans.
2. Ce qui vous impressionnera chez jeanne

Née au Mexique le 03 Décembre 1990, d’une famille de quatre enfants dont trois garçons, Jeanne Gauthier a été élevée dans un environnement paisible mais un tout petit peu machiste. De ce fait, pour Jeanne, travailler dans le domaine des technologies était une passion mais c’était aussi devenu un défi à relever. Beaucoup de gens et même ses parents se demandaient ce qu’une fille allait faire en télécommunications. Mais loin de se laisser intimider, elle a foncé droit, n’ayant pour seul objectif que de devenir incontournable dans le domaine. C’est ainsi qu’à l’âge de 18 ans, elle s’est retrouvée à travailler dans le secteur des technologies de l’information pour des sociétés comme CISCO, IBM, ou encore SAP. Elle occupa respectivement les postes d’ingénieure en fabrication, de directrices de programmes et de spécialiste de formation. Toujours rêvant d’aller plus loin, elle envisagea créer sa propre société. Ainsi âgée seulement de 20 ans, elle fonda une toute première entreprise qu’elle appela Gauthier Technologies.

3. La première société créée par jeanne à l’âge de 20 ans
Gauthier Technologies est une entreprise spécialisée dans le système informatique et la programmation. Elle est axée sur l’apprentissage et l’intégration de systèmes informatiques exerçant ses activités au Canada et Amérique Latine. La société travaille auprès d’entreprise de pointe en visualisation 3-D et en technologie en vue de les aider à créer et à émettre en œuvre des programmes de formation de qualité. Dès cet instant, la vie de la jeune fille prend une toute autre allure. Avec la tangible évolution de sa première entreprise, elle décide d’en créer une autre deux ans après.

4. La sécurité des systèmes d’informations, l’objectif de la nouvelle entreprise de la jeune fille
Après la brillante réussite de sa toute première entreprise, Jeanne décide donc de créer une nouvelle. Celle-ci basée au Mexique, se charge de la sécurisation des systèmes d’informations. Elle collabore avec plusieurs entreprises des Etats-Unis d’Amérique et de l’Europe. Jeanne actuellement âgée de 25 ans continue de multiplier ses casquettes. Elle est actuellement co-fondatrice et PDG d’une célèbre entreprise de fabrication d’ordinateurs basée en république populaire de chine.

5. Jeanne un exemple pour toutes les filles du monde
Heureuse d’avoir si bien réussi sa vie, Jeanne n’a pas voulu en profiter toute seule. Ainsi, consciente des difficultés que rencontre les filles dans ce genre de domaine, elle a décidé d’aider d’autres filles. Elle sponsorise ainsi aujourd’hui des centaines de filles à travers le monde. Des filles qui comme elle s’intéresse à ce domaine de la science dont on pensait que seuls les hommes pouvaient embrancher.
Alors, qui a dit que seuls les hommes peuvent faire la science et évoluer dans le domaine de l’informatique ? Et qui a aussi dit qu’il y a un âge pour réussir ? Il n’y a pas de sexe, pas moins d’âge pour réussir. Il suffit d’y croire et de foncer.